www.faune-isere.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Hirondelle rustique 2018
       - 
Hirondelle de fenêtre 2018
       - 
Hirondelle de rochers 2018
       - 
Hirondelle de rivage 2018
       - 
Martinet noir 2018
       - 
Martinet à ventre blanc 2018
       - 
Fauvette des jardins 2018
       - 
Guêpier d'Europe 2018
       - 
Cigogne blanche 2018
       - 
Gobemouche noir 2018
       - 
Pic mar 2018
       - 
Cisticole des joncs 2018
       - 
Rossignol philomèle 2018
       - 
Ecureuil roux 2018
       - 
Hérisson d'Europe 2018
       - 
Vulcain 16-18
       - 
Grillon des bois 16-18
       - 
Ascalaphe soufré 15-18
       - 
Argiope frelon 16-18
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
La faune de l'Isère
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Utilisation du site
 - 
Nous contacter
 - 
Mode d'emploi : l'inscription.
 - 
Mode d'emploi : la saisie
 - 
Mode d'emploi : suivi des données
 - 
À quoi servent vos données ?
 - 
Code de déontologie
 - 
Code d'éthique
 - 
Saisie des données Loutre
 - 
Saisie des données Effraie
 - 
Crédits photographiques
Etudes et suivis
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 229
 
mercredi 29 août 2018
Reptiles
Evolutions taxinomiques et changements de noms

Avec l'avancée des connaissances, notamment du fait des progrès de la génétique, la science appréhende toujours plus finement la complexité du vivant.

Les reptiles et amphibiens d'Europe font actuellement l'objet de nombreux travaux, qui se traduisent par quelques changements de perspective. Ainsi, le crapaud commun a été récemment divisé en deux espèces, le crapaud commun (Bufo bufo), présent dans le nord-est de la France, et le crapaud épineux (Bufo spinosus), dans le sud-ouest. L'Isère se trouve dans la zone de contact entre ces deux espèces, et c'est pour cela que seul "Crapaud commun ou épineux" est actuellement ouvert à la saisie.

La couleuvre à collier, elle aussi, a fait l'objet d'une profonde révision de son statut. Elle a été divisée en plusieurs espèces distinctes : 

- La couleuvre à collier (Natrix natrix), vit au-delà du Rhin et en Europe du Nord. Elle n'est pas présente en France. Elle est qualifiée de Couleuvre à collier nordique.

- La couleuvre helvétique (Natrix helvetica) est l'espèce la plus abondante et la mieux répartie en France ; elle est dénommée actuellement Couleuvre à collier helvétique. Le changement automatique de nom des données déjà saisies se fera dans les prochains jours pour les données déjà saisies.

 

- La couleuvre à collier de la péninsule Ibérique, aussi présente dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude a aussi été élevée au rang d'espèce. Elle s'appelle désormais la couleuvre astreptophore (Natrix astreptophora).

 

Par ailleurs, le lézard vert avait été divisé lui aussi en deux espèces, il y a déjà plusieurs années. Lacerta bilineata qualifié jusqu'ici de Lézard vert occidental doit désormais être qualifié de Lézard à deux raies.

posté par Rémi Fonters / Lpo38
 
lundi 13 août 2018
Oiseaux
Comptage vautours samedi 18 août 2018
Aux observatrices et observateurs du Haut-Dauphiné
 

Bonjour à toutes et à tous,

Comme chaque année, un grand comptage des vautours au dortoir est organisé sur les Alpes et au-delà.
 
Il se déroulera le :
Samedi 18 août 2018
 
Cette opération couvrira l’ensemble des Alpes, l’Ardèche, le Piémont italien et une partie de la Suisse.
Très opportunistes, les rapaces charognards étendent leurs prospections en fonction de la nourriture disponible.
En règle générale, ils se rassemblent chaque soir dans des parois d’altitude auxquelles ils sont assez fidèles.
Le retour quotidien des oiseaux sur leurs sites de repos nocturne se situe en fin d’après-midi, souvent jusqu’à la nuit.
C’est à ce moment qu’il est possible de les dénombrer.
Plusieurs dortoirs nous sont déjà connus. Ils seront contrôlés par des équipes d’observateurs selon un protocole spécifique.
Si vous souhaitez vous joindre à l’une de ces équipes et selon le lieu de votre choix, plus d’informations ici :
 
Envergures alpines (coordination Haut-Dauphiné et générale) : envergures.alpines@gmail.com
 
Ecrins, Grandes Rousses : Envergures alpines envergures.alpines@gmail.com ou Parc national des Ecrins : http://www.ecrins-parcnational.fr/evenement/comptage-vautours-fauves-2

Hautes Alpes, EMbrunais, Queyras, Parpaillon, Cerces : envergures.alpines@gmail.com
LPO Briançon : terresdoiseaux@wanadoo.fr
LPO Embrunais : lpoembrunais@orange.fr
Dévoluy/05, LPO Gap : eliane-dupland@wanadoo.fr
Dévoluy/38, LPO 38 : d.thonon9@gmail.com
Chartreuse, PNR Chartreuse : paul.boudin@parc-chartreuse.net
  
Si vous ne pouvez pas vous associer directement au comptage mais que vous êtes sur le terrain dans la plage horaire, merci de nous transmettre vos observations détaillées (heure précise, localisation, direction de vol.)
 
Décisions du maintien ou abandon : selon la météo, le plus tard possible et à l’initiative de chaque responsable de site.

Merci à toutes et à tous
 
Cathy & Christian
 

posté par Daniel Thonon
 
jeudi 5 juillet 2018
Oiseaux
Comptage vautours au dortoir
Comme chaque année, l’ensemble des partenaires concernés (Parcs nationaux Vanoise, Ecrins, Mercantour, ASTERS, LPO locales et régionales, etc.) se mobilisera pour réussir cette vaste opération de comptage au dortoir des vautours fauves. La huitième depuis 2011.
 
Compte tenu de la grande mobilité et de l’opportunisme des vautours, un aperçu géographique global est indispensable pour obtenir des données crédibles des effectifs présents le jour J… à l’heure H !
La date retenue est le samedi 18 août 2018
 
Dans la suite des années précédentes, la zone à prospecter couvre les Alpes françaises : du Rhône à l’ouest à la frontière italienne à l’est et de la Méditerranée au sud jusqu’au Léman au nord (voir carte jointe) + l’Ardèche. Le Luberon a proposé de se rattacher au projet.
 
Au sein de ce vaste espace, les dénombrements se font sur les dortoirs en fin de journée, lors du retour des oiseaux de leurs prospections.
Un certain nombre de dortoirs sont d’ores et déjà connus et régulièrement actifs.
Afin d’organiser au mieux cette opération et dans un premier temps, nous demandons aux observateurs de noter les dortoirs de vautours qu'ils connaissent. Ceci peut se faire :
  • en notant "dortoir" en commentaire d'une observation
  • en envoyant un mail à d.thonon9@gmail.com indiquant la localisation et l'effectif approximatif.

Ceci permet de répartir au mieux les points de comptage.

posté par Daniel Thonon
 
lundi 2 juillet 2018
Règlement sur la protection des données personnelles

Le 25 mai dernier est entré en vigueur le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD). Le comité Faune-France travaille activement à la mise en conformité des outils VisioNature, tel que Faune-Isère, en remaniant les conditions générales d’utilisation de ces sites.

En attendant l’aboutissement de cette démarche, l’équipe de Faune-Isère vous rappelle que vous avez accès aux données de votre compte dans l’onglet « Mon compte », rubrique « Données personnelles ».

 

Dans cette rubrique, vous pouvez modifier votre nom, adresse et numéro de téléphone en cas de changement de situation.

         - Pour masquer votre nom sur vos observations, cochez la case « Souhaitez-vous que vos observation soient publiées anonymement ? »

         - Pour que votre adresse mail ne soit pas publique, cochez la case « Je voudrais cacher mon adresse électronique aux autres utilisateurs enregistrés ».

S’il vous est possible de cacher vos informations personnelles au reste des utilisateurs de Faune-Isère, nous vous rappelons qu’elles restent accessibles aux gestionnaires du site et aux vérificateurs, mais ne sont pas transmises hors du réseau VisioNature.

 

Enfin, nous vous rappelons que vous pouvez à tout moment modifier l’adresse mail que vous utilisez pour vous connecter sur Faune-Isère. Il suffit d’aller dans l’ongle « Mon compte », rubrique « Courriel et mot de passe ».

 

Il n’est donc pas nécessaire de recréer un compte Faune-Isère lorsque vous changez d’adresse mail !

 

En cas d’interrogations, n’hésitez pas à contacter Anaëlle Atamaniuk au 04.76.51.77.97 ou envoyer un mail à etudes.bdd.isere@lpo.fr.

posté par Lana Petrod
 
samedi 30 juin 2018
INPN : 700 000 données faunistiques transmises par la LPO

L'INPN est le système d'information de référence pour les données sur la Nature. La LPO a transmis à l'INPN près de 700 000 données faunistiques issues du collectif Faune-France. C’est une première contribution qui démontre l'investissement naturaliste du monde associatif.

posté par Daniel Thonon
 
vendredi 29 juin 2018
Oiseaux
Hirondelles & martinets en Isère

Avec les beaux jours, les hirondelles et martinets sont arrivés en Isère !

De mai à fin août, ces espèces à la silhouette facilement reconnaissables viennent nicher en France et élever leurs jeunes. C’est donc le moment pour aller compter ces oiseaux et relever l’occupation des nids présents dans le département.

© Guy Bourderionnet

Suivre annuellement les nids et colonies d’hirondelles et de martinets permet d’estimer l’évolution des populations de ces espèces dans le département et d’assurer au mieux leur préservation si nécessaire.

Le dossier ci-joint vous présente les espèces que vous pouvez observer en Isère, comment les identifier et une cartographie de leur zone de présence et de nidification connue.

Alors à vos jumelles et que la prospection commence !

Document à télécharger :  dossier_hirondellesmartinet-9971.pdf
posté par Lana Petrod
 
lundi 11 juin 2018
Vous avez vu ? Ça a changé !

Bonjour,

Suite à la modification des conditions d'utilisation des orthophotographies (photo aériennes) de Google, Biolovision a dû modifier les fonds de cartes disponibles dans la page de transmission des observations des sites "Visionature".

En effet, Google a rendu payant l'utilisation de ses images à hauteur d'un certain nombre d'affichages et les coûts ne peuvent pas être supportés.

Biolovision, qui développe notamment Faune-Isère, pour pallier à ce problème, a mis à disposition deux autres fonds de carte : Orthophoto 5m de l'IGN (photographie aérienne) et un fond généré à partir d'OpenStreetMap 2014 (carte "topographique"). Ces nouveaux outils ne sont pas parfaits, mais c'est en attendant mieux.

Vous pouvez choisir le fond de carte dans le logo "couches" de la fenêtre de transmission des observations (voir image ci-dessous).

Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée et vous remercions pour votre fidélité.

Pour l'équipe de Faune-Isère,

Anaëlle

Pour plus d'infos, etudes.bdd.isere[at]@lpo.fr